Laure Vidal-Beaudet

Enseignant-chercheur en génie civil appliqué au paysage

Département Milieu physique, paysage, territoire (MilPPaT)

Unité pédagogique : Sols, substrats horticoles et urbains
Unité de recherche : Unité propre Environnement physique de la plante horticole (EPHor)

Parcours

Carrière

  • depuis 1998 : Maître de conférences en génie civil appliqué au paysage, AGROCAMPUS OUEST Campus d'Angers
  • 1990-1998 : Chef de Travaux à l’Ecole Nationale des Ingénieurs Techniques de l’Horticulture et du Paysage d’Angers (ENITHP), enseignante en génie civil appliqué au paysage
  • 1988-1990 : Ingénieur des Travaux Agricoles du ministère de l’Agriculture : enseignante au lycée professionnel agricole de Luçon-Pétré

Formation

  • 2015 : Habilitation à Diriger des Recherches, Université d’Angers « Propriétés agronomiques des sols urbains construits : structuration et évolution »
  • 1998 : Doctorat de l’ENSAR (Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Rennes) en Sciences de l’environnement « Organisation et fonctionnement hydrodynamique de mélanges limon argileux - tourbe blonde. Essais mécaniques sous chargements répétés». 
  • 1991 : DEA de Pédologie, Université de Nancy I 
  • 1988 : Diplôme d’Ingénieur des Techniques Horticoles, Ecole Nationale des Ingénieurs des Travaux Agricoles option Horticulture d’Angers

Activités d'enseignement

J'assure la co-responsabilité de la spécialisation "Ingénierie des espaces végétalisés urbains" niveau M2 qui s'adresse aux étudiants des spécialités Horticulture, Paysage et Agronomie de l'Institut Agro Rennes-Angers.

Cours dispensés

  • Cartographie et Topographie (L1, L2, L3a)
  • Ingénierie de paysage (M1 paysage), Initiation  à la Démarche Projet (M1)
  • Sciences et techniques de l’ingénieur paysagiste (M2 paysage) 
  • Environnement abiotique du système urbain (M2 Horti, Paysage, Agro)

Thèmes enseignés : Cartographie, Topographie, Sciences et techniques de l’ingénieur paysagiste (mécanique des sols, terrassement, dimensionnement des ouvrages tels que voirie), Fonctions et services des sols urbains. 

Thèmes de recherche

Mes principales activités de recherche concernent l’agronomie horticole et urbaine et elles ont comme objet d’étude les sols construits afin d’analyser leur fertilité physique. Mes recherches répondent aux questions scientifiques liés aux propriétés physiques, mécaniques et biologiques des sols construits et correspondent à une progression dans l’étude des différentes fonctions des sols construits pour une recherche finalisée. Mon travail de recherche se poursuit toujours avec un objectif de transfert et valorisation auprès de la communauté scientifique mais aussi auprès des aménageurs publics et privés de l’espace urbain. Un outil d’aide à la décision et un guide d’élaboration des sols construits sont les sorties attendues à moyen terme pour la valorisation et le transfert des résultats.
 
Mots clés :
Agronomie horticole et urbaine des sols construits
Sols urbains, Technosols, propriétés physiques, matière organique, stabilité structurale, recyclage et valorisation des déchets urbains.

Programmes de recherche

Programmes en cours

•  Projet URBINAT (2018-22) : financé par la Commission Européenne (H2020). Le projet vise la réhabilitation et l’intégration des quartiers socialement défavorisés à travers le développement de corridors à partir de solutions innovantes basées sur la nature. Les quartiers nord de Nantes Métropole constituent un des trois sites chef de file du projet. La création de « healthy corridors » permettant d’intégrer et valoriser des espaces végétalisés et de créer des solutions innovantes doivent permettre d’améliorer la cohésion, l’environnement économique et social et de répondre aux préoccupations environnementales.

•  Projet BISES (2020-24) : Ce projet a pour objectif d’appréhender l’écologie des communautés d’organismes du sol dans les paysages urbains en prenant en compte la diversité des usages des espaces végétalisés (productifs et non productifs) mais également comme des éléments formant un réseau. Le projet permettra le développement d'indicateurs de la qualité biologique des sols urbains qui serviront de base au diagnostic et au conseil pour orienter le choix des mesures environnementales dans le cadre d’une transition vers des modèles de ville durable (4 villes modèles : Paris, Nancy, Nantes, Montpellier).

•  Projet DESSERT (2020-24) : Ce projet est une recherche finalisée pour l’innovation en aménagement urbain. Comme tous les travaux de recherche et d’innovation dans le domaine urbain, DESSERT nécessite alors l’acquisition de nombreuses nouvelles données de qualification et de quantification du système imperméabilisé urbain. La production de connaissances doit permettre de caractériser les états initiaux et de modéliser les effets de solutions innovantes de désimperméabilisation en termes d’opérationnalité (guide pratique, formation) pour la planification et le projet urbains. Ce projet vise à développer des modes de collaboration innovants entre les chercheurs, les bureaux d’études, les entreprises du paysage, des travaux publics, les urbanistes, les décideurs pour imaginer, construire et évaluer des solutions innovantes pour désimperméabiliser la ville.

•  Projet SITERRE II (2021-24) : fait suite au projet SITERRE et démontre une grande qualité scientifique avec comme double objectif (1) d’accélérer et de structurer la filière de revalorisation de déchets et délaissés urbains et industriels pour la construction de sols (pour des usages de végétalisation urbaine) et (2) compléter la connaissance sur l’évolution et la durabilité des sols construits après leur mise en place. Le projet SITERRE II correspond à de la recherche opérationnelle puisque ce travail doit aboutir à la rédaction d’un cahier des charges de construction de sol, qui sera délivré à la fin du programme ainsi qu’un guide pratique de construction de sol afin de guider tout opérateur souhaitant mettre en oeuvre ce type de procédé.

Programmes récemment terminés

•  Projet SITERRE (2011-2015) : financé par l’ADEME et neuf partenaires impliqués dans le programme SITERRE. Le projet était dédié au développement d’une ingénierie pédologique pour la construction de sols en milieu urbain avec des déchets. La modélisation de l’agrégation et des processus de transfert d’éléments nutritifs ont été déterminés. Un ouvrage collectif a été écrit "Damas O., Coulon A., 2016. Créer des sols fertiles : du déchet à la végétalisation urbaine. Editions du Moniteur, Paris".

• Nature 4 Cities (2016-20) : financé par la Commission Européenne (H2020). Le projet vise à développer et disséminer des connaissances sur les solutions aux problématiques urbaines basées sur la nature. Ces connaissances incluront des problématiques d’entrepreneuriat, de financement et de gouvernance pour ces solutions. Les connaissances produites serviront à engager des processus de réflexion avec les parties prenantes de l’aménagement urbain, tout en facilitant l’évaluation des impacts, la valorisation et le suivi des projets basés sur la nature. L’objectif final est de fournir un outil d’évaluation des performances des solutions de renaturation des villes adapté à une large gamme de défis urbain.

•  Projet SUPRA (2017-20) : financé par l’ADEME AAP Graine. Le projet « Sols Urbains et Projets d’Aménagement » se donne comme ambition de produire des connaissances nouvelles et originales pour favoriser un aménagement du territoire urbain et péri-urbain plus performant et durable. Il vise à répondre à différents objectifs scientifiques et techniques à hautes visées environnementales permettant la gestion performante de l’écosystème urbain. C’est une approche novatrice et pluridisciplinaire (cartographie, urbanisme, aménagement du territoire, pédologie, agronomie urbaine) pour la connaissance des sols urbains et la définition d’un référentiel commun d’indicateurs de qualité de ces sols, en lien avec les services écosystémiques attendus.

Productions

Mes productions sur HAL

Mes productions sur ResearchGate